Accueil > Etudes Africaines en genre > Etudes de genre > A la recherche de l’égalité entre hommes et femmes en République de (...)

A la recherche de l’égalité entre hommes et femmes en République de Djibouti

CEAF&RI a déjà publié une partie de cet article sur la République de Djibouti à la recherche de l’égalité entre hommes et femmes. La suite de cette réflexion permet de mieux comprendre la condition juridique de la femme djiboutienne et son entrée dans la scène publique.

Statut juridique de la femme en République de Djibouti

La République de Djibouti est un petit pays de la Corne de “sang” selon l’expression de l’écrivain djiboutien, Abdourahman Wabéri [1], indépendant depuis 1977. Elle a une superficie de 23.200 km2, avec une population comprise entre 600 et 800.000 habitants

Depuis cette date, la femme jouit du droit de vote, mais a dû attendre 2003 pour faire son entrée dans les institutions élues. Les questions de la femme et du genre ne soulèvent pas des réflexions sur la sexualité (la liberté sexuelle), la violence et un changement des relations entre les hommes et les femmes. Mais on assiste plutôt à un changement symbolique, opéré par l’homme, de la question de la gente féminine dans l’agenda politique des gouvernements et de son entrée dans la scène publique. Sans parler véritablement de visibilité, la politique du second président de la République a ouvert un nouveau chemin sur la place de celle-ci dans la société djiboutienne.

Mohamed Bahdon

Lire l’article  :

PDF - 483.2 ko
Egalité hommes-femmes en Rép. de Djibouti

NB. Usage de l’article à titre privé. Référence à mentionner : www.ceafri.net. (lire Mentions légales)