Accueil > Mouvements des femmes > Violence > Stop aux viols des femmes en RD Congo

Stop aux viols des femmes en RD Congo

"Je dénonce" ! En cette 100ème Journée Internationale de la Femme, CEAF&RI reprend la déclaration des femmes congolaises contre les violences sexuelles envers les femmes, des crimes banalisés et impunis dans les pays en conflits. Insurgeons-nous et disons STOP aux viols des femmes en RD Congo.

manif
Moi, Femme de la République Démocratique du Congo, des profondeurs de mon pays, violentée et meurtrie depuis que j’ai accepté en 1994, d’offrir mon hospitalité dans le cadre du couloir humanitaire de l’Opération Turquoise …

Je dénonce,

- Je dénonce que je suis déshumanisée ...

- Je dénonce que je suis violée par des cohortes armées, par des bandits de tout bord

- Je dénonce que je suis transformée en bête de somme sexuelle ;

- Je n’ai pas d’âge : je suis une petite fille violée dès mon berceau, je suis une jeune fille à l’avenir brisé par les viols, je suis une mère de famille disloquée par les violences sexuelles ; je suis une vielle femme déshonorée et avilie par des inconnus…-----

Ils m’ont violée :

- devant mes parents ;

- devant mes enfants ;

- devant mon mari ;

- devant mes amis ;

- devant mes voisins ;

- et même dans la rue.

Je n’ai pas de visage, je n’ai plus d’âme, je n’ai plus de vie ... Je n’ai plus de sourire, je n’ai que des pleurs.

Face à cette hécatombe qui continue à s’abattre sur la femme du Congo, Que fait le Monde ? (...)

Je dis

- Stop aux violences sexuelles faites à la femme ;

- Stop aux bandes armées : CNDP, FDLR, LRA ...

- Stop à la balkanisation de la République Démocratique du Congo ;

- Stop aux traitres ;

- Stop aux agresseurs ;

- Stop aux pilleurs et aux receleurs des ressources naturelles.

Devant quatre millions de morts et deux millions de déplacés de cet holocauste oublié du Congo ; Combien en faut-il encore pour que le Monde mette fin à ma détresse et à ma douleur.

Je crie
Je VEUX vivre en paix et dans la dignité ...
Je dois vivre en paix et dans la dignité
(…)

Article complet "je dénonce" sur le site du CEAF&RI