Accueil > Mouvements des femmes > Violence > 100ème Journée Internationale de la femme : Disons Stop au viol des femmes en (...)

100ème Journée Internationale de la femme : Disons Stop au viol des femmes en Côte d’Ivoire

CEAF&RI dénonce les violences sexuelles envers les femmes africaines dans les pays en conflits, notamment en Côte d’Ivoire où l’on parle géo-politique, on parle Cacao, mais pas des femmes

Le viol comme arme de guerre civile en Côte d’Ivoire

Amnesty International tire la sonette d’alarme sur la tragédie que vivent les femmes ivoiriennes violées, alors que les hommes se disputent le pouvoir et la communauté intrnationale discute des intérêts commerciaux du cacao. Ce beau pays dit "Petite Suisse africaine" est déchiré par les conflits entre pro-Ouattara et pro-Gbagbo. Les partisans de deux camps profitent de l’esclade de violence pour détruire les populations civiles, moralement, physiquement, et particulièrment les femmes et les petites filles. Ces pratiques visent à affaiblir le camp adversaire. le viol est utilisé comme arme de guerre et d’humiliation.

Stop à l’impunité

On parle géo-politique, on parle Cacao, mais pas des femmes, remarque Amnesty International, contre le silence de la Communauté internationale. Il remarque que la Côte d’Ivoire ne condamne pas ces agresseurs. En République Démocratique du Congo des officiers ont été condamnés pour viol en février dernier, mais ces condamnations restent rares. Pourtant, c’est la seule issue possible vers la fin de cette méthode ultra-violente d’intimidation.

Voir une enquête réalisée sur ce sujet par de chercheurs d’Amnesty International en charge de l’Afrique de l’Ouest.